Pile de journaux

Presse

Les articles

Capture.PNG

Pontoise Mag - Spectacle jeune public

Capture.PNG;.PNG

Pontoise Mag - Spectacle sur les Figures Impressionnistes

bncv.PNG

La mémoire intacte

La compagnie des 3 coups l’oeuvre emporte le public avec ses lectures de Charlotte Delbo. L’image de Madeleine* est dans la tête de tous avec ses amies d’infortune.

L'après-midi, l'émotion n'est pas retombée quand entre en scène la Compagnie «Les 3 coups l’oeuvre» de Cergy pour donner la lecture spectacle hommage à Charlotte Delbo. Charlotte Delbo, engagée en politique dès 1934, fréquente les lieux de culture et d’idées. Elle sera l’assistante de Louis Jouvet en 1937.Un récit sur ses compagnes d'infortune du convoi du 24 janvier vers Auschwitz. Celui des résistantes françaises dont Madeleine Normand qui y décèdera. Charlotte Delbo en réchappera. Et témoignera. Elle commence à rédiger son livre « "Aucun de nous ne reviendra" en 1945, six mois après son retour.

Dans un décor dépouillé, les comédiennes invitent le spectateur à prendre place. Près d’elle, avec elles. De très longues minutes au cours desquelles les 3 comédiennes sont assises quasi immobiles, visages fermés et marqués de quelques rictus. Comme pour montrer l’interminable voyage en train vers le triste camp de concentration. Puis les textes fusent, les situations s’égrènent au fil des lectures. En solo, duo ou trio. En réponse ou en écho, ou encore en canon comme pour évoquer tantôt la solitude de certains moments mais aussi affirmer la force du groupe, la solidarité. Les situations sont crues, relatent l’insoutenable cruauté des geôliers. Elles sont entrecoupées d’images projetées où l’on imagine les rêves de prisonnières comme pour se raccrocher à un espoir.

Les spectateurs, en apnée pendant tout ou une partie de la représentation, resteront de longues minutes dans une sorte de sidération à l’issue.

L’assistance est assommée du rappel de cette barbarie indicible et scotché par la mise en scène proposée.

 

La perspective de faire un tour de France des 230 déportées, repoussée par la crise sanitaire.

Les échanges d’après spectacle ont confirmé la portée de cette proposition artistique : sa valeur de transmission, l’intérêt pédagogique.

Coralie Hoareau, metteure en scène et comédienne des 3 coups l’Oeuvre , encore sous l’émotion de la rencontre du public avec cette oeuvre et de l’interprétation s’avouait déterminée à aller au bout du projet de faire connaitre au plus grand nombre cette histoire. En allant au plus près des villes dont sont originaires ces déportées.

Fabrice Ré - Charente Libre

Communauté de communes d'Oradour

* Figure locale d'Oradour. Madeleine Normand était résistante et fut déporté le 24 Janvier.

ZOOM SUR : CHARLOTTE DELBO

presse.png

Vidéo et Radio

Sophia BenomarInterview Les 3 coups l'oeuvre
00:00 / 01:04